29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 18:50

Bonjour à toutes et à tous,

Parfois, la perte de poids semble tellement impossible de façon "naturelle", que ce soit en changeant d'alimentation ou en effectuant un régime drastique, que certaines hommes et certaines femmes se tournent alors vers la bypass gastrique. Certes, la perte de poids est immédiate: c'est comme de se couper un jambe. Cependant, les effets à moyen terme sont dévastateurs et à mon avis il est irresponsable de proposer une telle opération chirurgicale sans avertir celles et ceux qui vont y recourir des risques inhérents (Note personnelle: à mon sens, cette opération devrait être illégale mais cela ne réglerait rien, nous aurions alors des opérations effectuées illégalement. Autant qu'elles soient réalisées par des médecins "professionnels").

Les problèmes les plus graves sont les carences alimentaires qui découlent de la quantité limitée d'aliments que l'organisme peut absorber suite à l'opération (source). Alors il devient quasi indispensable de prendre des compléments alimentaires, des vitamines, etc. Et on ne parle pas de 3 pilules par semaine: parfois les carences sont telles qu'il faut recourir à des injections mensuelles.

Et ce n'est je dirais que la version "soft" des conséquences. Plus graves sont les tendances à l'ostéoporose, extrême fatigue, etc. Le mode de vie est très perturbé: il faut prendre en tout cas 30 minutes pour manger, les vomissements et la diarrhée sont fréquents. D'autres cas plus rares semblent faire de cas de calculs biliaire (voir vidéo explicative)

Et ce n'est pas tout. Si la perte de poids est réelle, on parle d'une opération chirurgicale lourde. La plupart des patients doivent avoir recours à la chirurgie reconstructrice pour masquer les dégâts.... par terrible si l'objectif était de se mettre en maillot de bain sans complexe.

Finalement, il faut aussi savoir que plus d'un tiers des patients reprendront leur poids à terme (6-12 mois). Je pense qu'il faut donc réserver cette opération aux cas graves, quand le surpoids est une menace réelle et immédiate pour la santé. Pour les autres, je vous en supplie, ne le faites pas :)

Repost 0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 11:50
Salut à toutes et à tous,

Je suis toujours vivante, mon emploi du temps démentiel ne me permet pas actuellement de partager mon expérience concernant ma perte de poids. Les dernières semaines ont été plutôt difficiles, j'ai eu bien du mal à maintenir ma discipline alimentaire, principalement à cause du stress, qui est comme je le craignais une véritable machine à manger... j'aurai plus de temps vers la fin du mois de juin, et j'espère pouvoir poster plus souvent à ce moment-là.

amitiés et bonne route à toutes celles qui travaillent dur pour perdre du poids. Ce n'est qu'un au revoir....
Repost 0
Published by Maude-lou - dans maigrir sans régime
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 08:21
Salut à toutes et à tous,

Très occupée ces derniers temps, je n'ai pas eu le temps de venir poster mes dernières tribulations dans le monde impitoyable de la minceur. Aujourd'hui est une journée particulière. Je savais que les fameuses "journées internationales" devenaient de plus en plus loufoques, mais là, on atteint un nouveau pallier d'hilarité:

Mesdames et mesdames, aujourd'hui, c'est la journée mondiale sans régime!

Oui, ça me semble aussi un peu ridicule comme appellation, c'est pourquoi j'ai fait quelques recherches. Il y a non seulement une journée, mais aussi un joli petit ruban bleu clair (chacun veut le sien, fort heureusement il n'y a pas encore de copyright là-dessus....), et une image officielle que voici :



Canadienne, Fannie Degenais est l'instigatrice de cette action. Appelée "journée internationale sans diète", c'est sous l'appellation "journée sans régime" que cet événement débarque en France. La thématique cette année, pour la première édition, est "la diversité corporelle", et la lutte contre la pression énorme de l'industrie de la minceur, un business estimé à plusieurs milliards de dollars. Bref, c'est la tyrannie de la beauté et de la minceur qui ont poussé les organisatrices a mettre en oeuvre cette action.

Moi bien sûr je suis pour, mais en même temps, je suis la première à être obsédée par mon poids, par la minceur...est-ce qu'une telle journée va changer ma position, effacer mes complexes? J'en doute, mais on peut saluer l'initiative...
Repost 0
Published by Maude-lou - dans maigrir sans régime
commenter cet article
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 12:38
Depuis quelque temps, j'essaye de lister les situations où je mange le plus, souvent sans m'en rendre compte. J'ai posté un petit résumé de cet exercice ici. Voici donc ma liste en cours, pas très réjouissante...

Situations à risque:

- cantine: beaucoup de graisses saturées, un environnement bruyant et très peu de temps pour manger. Je ne parle même pas du contenu des repas, souvent pauvres en légumes et en protéines.
- chez les amis: bon, là, c'est la cata...vu que je n'ai pas crié sur tous les toits que je faisais un régime (le regard des autres est déjà assez dur à supporter...), ça semble être un point très difficile à changer. Je ne parle même pas d'éventuels repas mais plutôt de grignotage dont je me rends à peine compte. Bien sûr, mes copines n'ayant pas de problème, tout ça se passe très naturellement et je ne me rendais compte de rien. Ces sales habitudes!!!
- à la maison : 1) petit déjeuner aléatoire, pas toujours le temps de manger 2) Retour le soir et souvent regrignotage avant de partir faire un peu de sport. Ma diète étant plutôt pauvre à midi, j'arrive chez moi en fin de journée et il me faut un petit remontant pour trouver le courage d'aller courir...



Bref, cette (trop) longue liste est vraiment déprimante et me faire prendre conscience du chemin qu'il me reste. ...en gros il faut que je revoie mon planning de A à Z, en commençant par le plus simple: manger 3 repas par jour le plus équilibré possible, ce qui devrait aider à faire disparaître le grignotage.

Ensuite, se pencher sur le contenu des repas et la situation dans laquelle je les mange. Encore un gros challenge, habitant en milieu urbain et ayant peu de temps à disposition à midi. Mais je vais réfléchir sérieusement à ces problèmes. Je comprends vraiment toutes les personnes qui ont choisi un régime strict, parce que là, honnêtement je ne vois pas le bout de mes efforts...
Repost 0
Published by Maude-lou - dans maigrir sans régime
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 08:18
J'ai finalement reçu ce fameux livre écrit par J.-P. Zermati, et je suis en plein dedans. C'est assez fascinant, et plutôt éclairant sur les mécanismes du régime. Pour une majorité de personnes, le poids au début du régime est inférieur à celui qui est atteint une fois la "cure" terminée. Les courbes du surpoids et du nombre de personnes inscrites à un régime suivent une évolution similaire.

Le fait le plus effarant de cet étude, c'est que la majorité des régimes marchent: entre 70 et 90% de réussite après six mois. Je ne sais pas d'où viennent ces statistiques mais elles peuvent paraître surprenantes. La composante psychologique semble donc primordiale, car le type de régime importe peu. J'ai tout de même un doute pour ce chiffre, car vu le nombre de cures amaigrissantes et de coupe-faims du marché, il faudrait soit un effet placebo puissant, soit un faible apport calorique pour justifier un tel taux de réussite à court terme.

Ces dernières années, le terme même de "régime" est devenu tabou: en parler implique quelque chose de superficiel, de forcé. La plupart des nutritionnistes préfèrent donc parler d'hygiène de vie, d'habitudes alimentaires, comme si le fait de prendre du poids était du à une mauvaise hygiène de vie, et qu'il existait une façon universelle de se nourrir pour éviter de grossir... sans le dire, ils esquissent une sorte de "régime à vie"  et pour tout le monde, qui ne change que par la durée.

Voilà, c'est une lecture assez fascinante et je vais sans doute en reparler bientôt...
Repost 0
Published by Maude-lou - dans maigrir sans régime
commenter cet article

Présentation

  • : Maigrir à tout prix
  • Maigrir à tout prix
  • : Quand mincir tourne à l'obsession, quand chaque kilo compte, c'est un combat journalier qui dure toute une vie... sans régime.
  • Contact

Recherche

Pages